La "Little" d'Ecomobilis, voiture électrique hybride

Dans le Nord Pas de Calais existe une société toute jeune dirigié par M. Damien Biron.
Ce monsieur vient de remporter le concours l'épine grâce à un nouveau type de moteur hybride carburant fossile/électricité.

Son moteur se veut plus un accessoire à monter sur des véhicules existants et se targue de meilleures performances que ses "concurrents" existants ou à venir (Renault prévoir ses premières hybrides pour 2011).


Le problème de la voiture électrique, c'est son autonomie, 60 à 70 km. De manière simple, il s'agit d'ajouter un groupe électrogène de 38 kilos qui recharge la batterie.

La batterie n'est donc pas le nerf de la guerre de notre technologie. Les véhicules sont très légers et on demande à la batterie peu de puissance. On leur demande aussi peu de capacité en raison d'un groupe électrogène embarqué. Nos batteries sont donc moins sollicitées et donc moins volumineuses, pour un poids d'environ 30 kilos.

Un autre avantage est aussi que le groupe électrogène ne recharge pas la batterie complètement pour permettre de la brancher sur secteur à son domicile.

Cette formule coûte moins cher, et est plus propre. Ce concept ne peut cependant fonctionner que sur des petits véhicules à vocation urbaine, même si on a la possibilité de rouler à 100 km/heure. Quant à l'autonomie, elle correspond aux dix litres du groupe électrogène, soit environ 700 kilomètres. »


Retrouvez l'ensemble de l'interview sur le site de la Voix Du Nord

Vous pouvez voir le reportage régional sur le site de la chaîne France3