Réflexions astronomiques

Réflexions astronomiquesCeci est le cheminement de ma pensée à travers les étoiles, la lumière, l'espace et le temps... mes excuses à monsieur votre cerveau.

Au moment ou vous entendez "clic" en appuyant sur un interupteur, la lumière éclaire immédiatement la pièce.

Imaginez maintenant qu'il y ai un interupteur vous permettant d'allumer la Lune (le satellite qui tourne autour de la Terre en 27 jours) depuis votre maison... sur Terre. Après avoir entendu le "clic" de l'interupteur, il se passerai 1 seconde avant que notre satellite ne s'allume. C'est tout de même très rapide, mais malgré tout, pourquoi ce délai ?

Parce que cette grosse boule de poussière se trouve à 300.000 kms (300 milles) de la Terre et que la lumière voyage à 300.000 kms par seconde. Elle met donc 1 seconde pour parcourir la distance Lune-Terre.

De la même façon, nous ne percevons la lumière du Soleil (étoile naine de type G2-V) que 8 minutes après qu'elle soit partie, à plus de 150.000.000 de kms (150 millions de kms soit une Unité Astronomique - UA).

Proxima Centauri, l'étoile la plus proche et en fait tellement loin qu'on ne donne plus les distances en kms (il y en aurait trop), mais en temps lumière.
La Lune est à donc à 1 seconde/lumière et le Soleil à 8 minutes.
S'il y a des secondes, il y a aussi des minutes, des heures, des semaines et des années... les années/lumières - AL (c'est la distance que parcours la lumière en une année terrestre).
On pourra aussi utiliser le parsec, mais ça devient chaud à comprendre, si ce n'est qu'un parsec mesure 3.2 AL, à un poil de cul peu de chose près.

Proxima Centauri est donc à plus de 4 années/lumières. Cela signifie donc (pour ceux qui ne suivraient pas) que l'image qu'on a d'elle, lorsqu'on la regarde, est vieille de plus de 4 ans. Si nous appuyions maintenant sur notre interupteur astronomique (mais si, celui avec lequel nous avons allumé la Lune) elle ne s'allumerait que dans 4 ans.

Tout ça pour arriver ou ? Pour le moment pour comprendre que nous sommes capable par le biais de l'observation, de voir le passé... ça vous en bouche un coin hein ! Ne niez pas je le vois d'ici.

Mais je n'ai pas terminer.

Sachant que la lumière qui "éclaire" et aussi la lumière qui "transporte l'image", plus l'objet observé est loin, et plus on le "voit" comme il était dans le passé.

En suivant ce raisonnement, on peut imaginer que si nous avions un téléscope suffisamment puissant pour regarder à des milliers d'années/lumières, nous serions capable de regarder des étoiles telles qu'elles auraient été (dans le passé donc) il y a des milliers d'années... pourquoi pas des milliards d'années, et qui seraient vieilles comme la Terre.

Attention, là c'est de la science fiction là, du délire...

et bien non, c'est fait. l'homo sapiens sapiens est capable de voir la naissance d'étoile comme Sol.

Partant de là, certains astrophysiciens disent qu'il nous serait possible un jour, de voir le big bang, la naissance de notre univers. Ca me pose un problème !

Admettons que vous marchiez sur un petit sentier super sympa..., vous vous retournez pour voir d'ou vous venez, et vous voyez très bien le début de ce petit sentier... super sympa. Mais vous pourrez regarder avec les lunettes les plus précises que vous voulez, vous ne vous verrez jamais comme vous étiez lors de votre départ à moins d'aller plus vite que votre image, donc plus vite que la lumière... ce qui n'est pas le cas, ni pour votre image, ni pour celle de la Terre.

Il me semble impossible d'observer notre propre big bang. Celui d'un autre univers, je ne dis pas (encore qu'il va falloir expliquer pourquoi il y aurait d'autres univers), mais le nôtre, non désolé, je ne comprends pas.

Si vous êtes calé dans le domaine, venez donc m'expliquer.

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Univers#Taille_de_l.27Univers_et_Univers_observable