60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration Universelle des Droits de l'HommeAmnesty international nous rappel que nous fêtons cette année, les 60 ans de la DUDH.

Adoptée le 10 décembre 1948 par les membres de l'ONU, elle consacre 30 droits.

Personnellement, je la trouve super, mais elle a manifestement été écrite pour le bon peuple et pas pour les dirigeants.

Morceaux choisis :


ARTICLE 1
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Paf, là on sait direct qu'on est chez les Bisounours, pas de doute à avoir, le ton est donné. Il manque une mention "...sous peine de poursuite."

ARTICLE 3
Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Pour la sûreté, on a tous décidé (merde je me rapelle plus quand...) que c'était à l'état de s'en occuper.

ARTICLE 4
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Ok donc ceux qui exploitent les sans papiers sont des esclavagistes et la sanction c'est... rien. "Vous rependrez bien une petite amende pour la route ?"

ARTICLE 9
Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé

Ah si, c'est légale et ça s'appelle une garde à vue. sa durée vient juste d'être allongée en plus.

Celui-là c'est pour vous montrez que la DUDH s'adresse au peuple, mais qu'elle n'a pas été écrite par lui :

ARTICLE 12
Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

"Immixtions"... connais pas. Mais je cherche et je trouve "Immixtion : action de s'immiscer".

ARTICLE 13
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

...sauf s'il a fait une demande d'asile politique auquel cas, revenir dans son pays lui ai interdit (d'après ce que j'ai entendu).

ARTICLE 15
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

Ca j'ai jamais compris comment d'un coup, on peut être officiellement d'un autre pays... à moins de vouloir se cacher de quelque chose. Ce qui devrait être notamment interdit sans raison absolument impérieuse. La fiscalité n'étant pas incluse.

ARTICLE 19
Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

... sauf sur les juifs, et sauf sur les homosexuels et bientôt sauf sur les bouchers, et les coiffeurs. Une loi est aussi à l'étude pour que vous arrêtiez de vous moquer de moi quand je prend le métro.

ARTICLE 23
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

...sauf à Paris, ou le SMIC te permet surtout de te payer un carton bien chaud pour la nuit.

ARTICLE 29
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

Aie, là j'ai pas compris. Ca veut dire que si ça va à l'encontre de l'ONU, c'est plus valable ? Oui, non ? Y a quelqu'un pour m'expliquer ?

Vous pouvez trouver l'ensemble du texte sur le site d'Amnesty