Interdiction chinoise d'informer

De mieux en mieux...

Alors que l'on entend parler de la démission du Dalaï Lama (conférence de presse du 18 mars), ce qui selon moi supprimerait le frein qu'il représente face à la violence... un bain de sang tibétain en somme, on apprend donc, que la chine envoi des mots doux à l'organisation Reporters Sans Frontières.

Extrait :
Annonce du Bureau de la surveillance de l’Internet
Nous informons les internautes qu’il est interdit de publier des informations sur les événements tibétains. A partir de ce jour, le Bureau de surveillance de l’Internet va assurer le filtrage et la censure.
Il est interdit de poster, de faire circuler et de discuter d’éventuels rapports concernant les événements tibétains à Chengdu.
Tout contrevenant verra son adresse IP transmise aux organes de police qui prendront des mesures nécessaires.
Article original de RSF

La liberté de la presse et donc la liberté d'être informé est bafouée chaque jour en chine et donc au Tibet entre autres grâce à des antennes de brouillage radio (cf photo de droite) rendant impossible la réception.

Il est donc difficile de se faire une opinion pensez-vous !
Bougez-vous un peu et vous trouverez, sur Pleegs par exemple, ou encore Google actualités, ou Yahoo actualités.