La Shoah, les oeillères de l'histoire.

Je viens de lire un article sur Libération qui me fait bondir...

Notre PRNS, voudrait que :
"[...]chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d'un des 11.000 enfants français victimes de la Shoah."

Je devrais être très prudent sur un sujet comme celui-là mais ça commence à bien faire (je vais en faire bondir quelques uns je le sais).

D'abord, la Shoah, nos gamins n'y sont pour rien et si devoir de mémoire il doit y avoir, c'est de la part des politiques et chefs d'états de tout bord afin que plus jamais ils ne nous amènent à tuer nos voisins... de palier ou frontaliers.

Je préfèrerais que nos enfants soient plus sensibilisés aux problèmes actuels.
Pourquoi ne pas inclure au programme, la liste de toutes les guerres en cours et les objectifs visés par ceux qui les mènent (ca ferait réfléchir de retenir un truc du genre : USA/Irak, 2002, entrée en guerre des USA pour obtenir le contrôle des puits de pétrole locaux).

Plus sérieusement, je souhaiterai plutôt par exemple, que nos enfants apprennent les noms et prénoms d'enfants tibétains qui meurent ou disparaissent toujours à l'heure actuelle, sous la pression et la torture chinoise.

dessin d' tun juif avec une étoile jaune à côté d'un tibétain avec une étoile rouge
Bref, tellement à faire aujourd'hui, que le devoir de mémoire sus-cité ne sert plus désormais que les intérêts d'un état français en mal d'alliance financière :
Vous voyez, nous on est avec vous !
A force de ne plus parler que de la Shoah, l'histoire en marche passe à la trappe, du coup, c'est l'histoire de nos enfants qui disparait.

Pour finir parler de devoir de mémoire alors qu'on a pas été capable de parler droits de l'homme aux chinois, ca donne :
Fais ce que je dis, pas ce que je fais !
ET ça j'aime pas des masses.