Travailler plus pour gagner plus... ou pas !

Cette idée m'horrifie mais vous êtes entrain d'oublier ce qu'ont été les choix de votre vie passée.

Vous avez oublié pourquoi vous aviez choisit cette femme ou cette homme qui vous plaisait tant.
Vous avez oublié pourquoi vous aviez voulu des enfants.
Vous avez aussi oublié que vous aviez du temps pour lire, pour aller au cinéma, ou pour sortir avec vos ami(e)s.
Vous avez même oublié que vous faisiez du sport, parfois.

Bref, vous avez oublié que le temps que vous aviez, n'était pas destiné entièrement à votre travail mais aussi à vous et votre famille. Non, deux semaines à la montagne une fois par an, n'est pas un bon compromis. Car il y a les 50 autres semaines.

Et maintenant, qu'allez-vous faire pour ces personnes avec qui vous aimiez passer du temps ?
Ni plus ni moins que disparaitre progressivement de leur vie... pour gagner plus !

Cool ! Et après ?

Je ne sais pas ce qu'il contient, mais Courrier international s'apprête à sortir son numéro de janvier (c'est peut-être même déjà fait) dans lequel figure un dossier "Spécial décroissance" dont le titre reflète très exactement ma façon de penser.
Travailler moins pour gagner moins et vivre mieux !

A force de toujours courir après l'argent, vous finirez par en oublier que vous n'êtes pas un outil, mais un être humain avec de la famille, des ami(e)s. Pas seulement un travailleur ou un consommateur.

Bien sûr vous me direz que ça fait jamais de mal de gagner un peu plus en faisant des heures (pour un coup qu'on vous les paie), mais le temps que vous passerez à travailler pour les gagner sera du temps en moins pour en profiter.
Travailler plus pour gagner plus... et vivre moins !


Maintenant, il y a un problème je trouve... si, si !
Ce qu'a mis en place M. Sarkozy pourrait ne pas être qu'une alternative pour ceux qui souhaiteraient effectivement gagner plus (en théorie c'est basé sur le volontariat, donc vous devriez avoir le choix), mais une façon pour les entreprises d'effacer les 35h, purement et simplement. Comme de toutes façons les salaires avaient été gelés, ils vont (même payés comme des heures sup) revenir au niveau qu'ils devraient avoir si vous n'étiez pas passé au 35h.

Ce qui grosso-modo va dans le sens du programme de notre PR, puisque du coup le pouvoir d'achat va augmenter, c'est artificiel, mais vous n'y verrez que du feu.