Le Eye Tracking : voir ce que vous voyez !

L'édition 2007 de la journée mondiale de l'utilisabilité, s'est tenue le 8 novembre dans les locaux de Microsoft France.

Pour ceux qui n'y connaissent pas grand chose, l'utilisabilité se décompose d'après Nielsen (société spécialisé entre autre dans le marketing) en cinq caractéristiques majeures :

- L’efficience (capacité à produire un effet positif)
- La satisfaction
- La facilité d'apprentissage
- La facilité d'appropriation
- La fiabilité

Ca c'était pour la culture.

Mais ces paramètres sont valables pour l'internaute (afin qu'il trouve rapidement l'information) comme pour le propriétaire du site. Il faut que ce dernier soit satisfait de son outil. Donc qu'il lui rapporte. Pour ce faire, il va utiliser la publicité dans une panoplie très large de techniques (bannières, encart flash, parrainage, jeux, newsletter, etc.).

Mais comment avoir un retour sur ces paramètres, et en particulier sur la pub.
Comment avoir un retour (feedback) sur ce que vous regardez ou pas ?
Comment savoir si vous avez vu la pub en haut à droite du site ?

Voir ce que vous voyez, était un rêve de publicitaire, et c'est non seulement une réalité mais surtout, c'est déjà en magasin et cela s'appelle : le Eye-tracking (pistage des mouvements oculaires).

Il au point pour le web bien sûr (ici un exemple en vidéo avec Google - j'adore l'accent de la voix-off),

mais aussi pour la télévision et l'affichage urbains (voir la photo en tête de l'article qui montre un système de Eye Tracking portable).
Pas facile de savoir si vous avez vu l'affiche publicitaire derrière le but de l'équipe de Toulouse, pendant la dernière demi-finale du championnat de France.

Auparavant, vous étiez invité à "chausser" la panoplie de Robocop pour "aider la science".

Désormais, un système non-contraignant permet de suivre votre regard sans que vous ayez à porter ce matériel envahissant. Un boitier est posé à côté de l'écran qui va diffuser le reportage à étudier et vous êtes prié, de surfer sur le net si c'est un PC, ou invité à regarder le match si c'est une télé. Le boitier envoi des rayons infra-rouge vers votre oeil (soit-disant pas dangereux) et le logiciel calcul le point d'impact de votre regard sur l'écran... c'est génial.


La publicité de ces méthodes est faites au cours de conférences (comme celle de l'utilisabilité) et sur le net forcément. Bref partout dans le monde (sachant qu'il n'y a plus que le petit commerçant qui n'a pas d'intérêt à diffuser son activité sur le net, on voit bien le potentiel du marché). C'est plus de 20 000 visiteurs qui ont pu assister à "la journée mondiale de l'utilisabilité édition 2006". Edition au cours de laquelle ils ont pu découvrir le principe de l'Eye-tracking.

Ce n'est pas qu'un projet d'étude c'est un moyen existant pour renforcer l'impact de la publicité sur votre comportement. Je sais ça fait un peu "hypnotiseur new age" mais c'est hélas une réalité. Je vous laisse juger sur pièce (vidéo de plusieurs minutes, soyez attentifs)




On a pu sortir des chiffres avec ce procédé :
  • Un regard ne permet de voir que 3% d'un écran d'ordinateur.

  • Lors du déplacement de l'oeil, entre deux regards, aucune image n'est vue.

  • Un regard permet de lire 15 lettres d’un coup dans un texte.

Je ne vous mettrais pas le nom des sociétés qui fournissent ce procédé. Si vous êtes curieux vous trouverez bien vous-même.

J'attends avec impatience le moment ou nous découvrirons avec stupéfaction que le dispositif est inclus par défaut dans nos écrans de télévision et d'ordinateur.
J'ai dit "avec stupéfaction" ? En fait non, pas vraiment.