Indépendances européennes informatiques


Admettons, petit primate aux yeux gonflés de série télé, que tu sois dans un monde ou le commerce ait prit le pas sur l'honnêteté (je sais, c'est un cas absurde, mais admettons).

Tu es président d'un des pays qui détient la part la plus importante en matière de serveurs informatiques au monde. Tu sais aussi que les sociétés étrangères font concurrencent à celles de ton pays dans tous les domaines. Tu es donc à la recherche d'informations quant aux décisions qui seront prises par les concurrents.

Tu sais également que l'une des sociétés de ton pays est la société de service vers lequel transite un nombre important de communications (portable, mails, etc.) ministérielles d'un pays concurrents.

Tu fais quoi ? Attention, je te rappelle que cette fiction se passerai dans un monde ou l'honnêteté passerai au second plan. Il te faudrait d'abord penser à l'argent.

Tu ... ? Tu ferais en sorte qu'une ou deux personnes de tes services secrets soit embauchés dans cette société de services afin qu'ils accèdent à l'ensemble des communications et ainsi, grâce aux infos précieuses récupérées par le biais des ministres de l'autre pays, tu rafles tous les marchés qui t'intéresse tout en faisant en sorte que cela ne se voit pas trop, pour continuer et t'en mettre pleins les "fouilles".

Ah ouais, tu ferais ça ?
T'es vraiment un pourrit !

Alors, moi je dis "Ouf".

Heureusement que nous vivons dans un monde ou l'honnêteté passe avant l'argent.

Car dans le cas qui occupe dans notre actualité.
Celle ou un nombre important de personnes travaillant dans différents ministères, ont à leur diposition un "Blackberry" (cf image) dont les infos transitent par des serveurs américains, entres autres.
Je me répète, je dit "Ouf". Parce que qui sait ce qu'aurait fait les états-unis s'ils avaient placé l'argent avant l'honnêteté comme tu l'as fait dans le petit exercice fiction.

Finalement on vit une époque formidable.