Les médias aiment Sarkozy : rectificatif.

Ce ne sont pas les médias qui aiment Sarkozy mais les dirigeants des médias (Lagardère, Bolloré, etc.).
Ok, en gros, c'est la même chose puisque se sont des infos non désirées qui ne circulent pas si ce n'est pas dans les vues des actionnaires principaux... mais quand même, les journalistes s'inquiètent, paraît-il.

Par exemple :
Le dimanche des élections, Cécilia S. décident de ne pas aller voter. A priori, vous vous dites, petits malins que vous êtes :
ben on s'en fout ! Moi non plus j'ai pas été voté, y avait Drucker

Eh bien pas du tout, espèce de mamifère inculte, car comme le mari de cette dame est un futur grand de ce monde (pas lui, son poste) et bien l'info devrait être relayer, au moins par Voici. Mais les pôtes de Sarkozy, se sont dit qu'en fait non, leur journaux n'en parleraient pas... du coup ils appellent leur rédacteur en chef (en l'occurence M. Esperandieu du JDD) pour lui faire la morale
c'est pas bien, c'est privé

Mais voilà, les journalistes (qui en ont) ne l'entendent pas de cette oreille et ils le font savoir.
Le Nouvel Obs fait d'aillers paraître une lettre ouverte des journalistes du JDD à Arnaud Lagardère dans laquelle on peut lire leurs mécontentements après l'intervention du "Patron" pour éviter la publication de l'article concernant Mme. Sarkozy.

Le monde du 14 mai titre

Sarkozy inquiète les médias
(source Le Monde)

Mais là du coup, on les comprends